MA PRÉVOYANCE

Souscrire un contrat de prévoyance est indispensable pour vous assurer un revenu complémentaire en cas de problème de santé. En dehors du contrat Responsabilité Civile Professionnelle, il s’agit du contrat le plus complexe et le plus important à mettre en place pour protéger votre activité et votre famille. C’est pourquoi il est nécessaire de vous faire accompagner par un spécialiste.


J’aimerai être assuré en cas d’arrêt de travail


Consultez la fiche prévoyance

1. LA PRÉVOYANCE
2. LE CONTRAT DE PRÉVOYANCE COMPLÉMENTAIRE
3. LES CLAUSES À VÉRIFIER
1. LA PRÉVOYANCE

La prévoyance

En 2019, 1550 confrères ont arrêté leur activité plus de 90 jours pour maladie et 475 ont dû arrêter définitivement leur activité pour maladie. Les indemnités journalières sont versées par la CARM dans plus de 70% des cas pour pathologies cancéreuses, psychiatriques, rhumatismales, neurologiques et traumatiques. Si vous êtes salarié à l’hôpital, en cas d’arrêt de travail, la caisse primaire d’assurance maladie vous verse une indemnité journalière, pour combler votre baisse de salaire. Mais si vous êtes affilié en libéral, l’assurance maladie ne vous versera aucun complément de revenu. Si vous ne pouviez plus travailler sur une longue période ou de façon définitive, c’est la CARMF, votre régime obligatoire, qui vous verserait des indemnités journalières.

Exemple pour l’arrêt de travail : un médecin de 55 ans diagnostiqué pour un cancer colorectal peut bénéficier d’indemnités journalières. S’il gagne 130 000 € de BNC et déclare 48 000 € de charges chaque année (Assistante, logiciels, loyer, prélèvements URSSAF, CARMF…), la CARMF lui versera 3 060 € par mois après son 3ème mois d’arrêt. Ces sommes ne lui permettront pas de couvrir ses charges de 4 000 € par mois et encore moins de maintenir un revenu suffisant.

Sans couverture adéquate, en cas d’arrêt de travail, il vous faut rrévoir une réserve financière suffisante pour vivre au moins 3 mois sans aucun revenu, puis au delà des 3 premiers mois, être en mesure de couvrir la différence entre l’indemnisation de la CARMF et vos besoins réels.

Le plan de prévoyance complémentaire est la solution idéale pour vous prémunir contre ce type de risques.